François-Xavier De Angelis, associé au sein du cabinet De Angelis &Associés, se confie à Décideurs pour retracer les évolutions de sa pratique, notamment celles qui ont eu lieu à l’occasion de la crise sanitaire, et révèle les particularités de la structure phocéenne.

DécideursComment le cabinet De Angelis & Associés a-t-il traversé la crise sanitaire qui sévit depuis plus d’un an ?

François-Xavier De Angelis. Nous disposons d’outils de production qui nous ont permis de nous redéployer instantanément et d’assurer ainsi la continuité de notre activité. La transformation numérique de notre cabinet, qui est maintenant aboutie, a été déterminante. Nous avons également pu prouver notre faculté d’adaptation en cherchant de nouveaux supports pour répondre aux besoins de nos mandants qui n’ont pas cessé avec la crise sanitaire. La principale difficulté est finalement venue des services de la Justice qui n’ont pas pu bénéficier de cette flexibilité et se sont retrouvés paralysés durant la première période d’urgence sanitaire. Cette crise sanitaire a ainsi démontré la solidité du cabinet. 

Avez-vous constaté une évolution des attentes de vos clients au regard du contexte actuel ?

Nous avons reçu de la part de nos mandants des demandes différentes liées aux contraintes matérielles imposées par la crise sanitaire, mais également à des besoins ponctuels d’information juridique, notamment dans les négociations contractuelles engagées avec leurs partenaires commerciaux, l’invocabilité de la force majeure ou de l’imprévisibilité en sont des exemples.

Les Marl sont une pratique de plus en plus répandue. Comment s’est-elle développée au sein du cabinet ?

Notre ambition est d’apporter à nos mandants la stratégie la plus adaptée à leur litige. Si la voie judiciaire peut être la solution la plus appropriée dans certains itiges, les Marl permettent d’envisager d’autres stratégies qui peuvent se révéler plus protectrices des intérêts de nos clients. Le recours à un Marl leur permet de retrouver la maîtrise de leurs risques dont ils peuvent être dépossédés à travers une procédure judiciaire tout préservant leurs relations commerciales. L’arrêt de l’activité judiciaire au cours du premier semestre de l’année 2020 est un exemple concret des avantages que peut apporter la mise en place d’un Marl pour ce qui est des délais et des coûts de gestion d’un contentieux...

"Cette crise sanitaire a démontré la solidité du cabinet"

Vous avez organisé plusieurs webinaires ces derniers mois sur la responsabilité civile professionnelle, mais également sur les Marl appliqués au droit de la construction…

Ces webinaires ont été mis en place pour répondre aux sollicitations de nos mandants. Le besoin de formation juridique est constant, le support s’est adapté à leurs propres contraintes des derniers mois. Ce format a, toutefois, vocation à se pérenniser en parallèle des offres de formation plus traditionnelles. Proposer un contenu de formation accès sur la prévention et la gestion des risques en complément du traitement du contentieux correspond à notre conception de notre mission.

Le cabinet De Angelis & Associés intervient sur l’ensemble du contentieux de la responsabilité. Pourquoi ce positionnement ?

Notre secteur d’intervention se concentre sur la gestion des risques auxquels peuvent être confrontés nos mandants dans le cadre de leurs activités économiques. Notre ambition est de pouvoir les assister avec un même niveau d’exigence quel que soit leur secteur professionnel. Nous les accompagnons ainsi dans la gestion globale de leurs risques, ce qui implique de les identifier en les assistant dans la définition de la cartographie de leurs risques, de les conseiller pour adapter leurs pratiques et leur couverture assurantielle et, enfin, lorsque le sinistre se révèle, de leur proposer la stratégie la mieux adaptée en vue de son règlement. L’organisation de notre cabinet nous permet d’offrir à nos mandants des pôles de spécialisation dans des domaines spécifiques, tels que le droit de la construction, le risque industriel, la faute inexcusable, la réparation du dommage corporel ou la responsabilité civile des professions réglementées. Cette organisation par pôles de compétences nous permet de favoriser ainsi un traitement intuitu personae de nos dossiers.

Vous intervenez dans les contentieux de la faute inexcusable... Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’activité du cabinet repose sur la gestion des risques de nos mandants, qu’il s’agisse de grands groupes ou de PME. Nous avons pu constater un besoin spécifique au titre de la prévention et de la gestion du contentieux de la faute inexcusable auquel ils sont exposés et qui est pourtant parfois sous-estimé, entraînant des conséquences humaines et financières importantes. Afin d’accompagner le développement de cette activité, un pôle consacré à la gestion de ce risque spécifique a été créé au sein du cabinet et parmi les trois nouveaux counsels promus cette année, l’un d’entre eux est spécialisé dans le contentieux de l’indemnisation du préjudice corporel et celui de la faute inexcusable. 

"Cette organisation par pôles de compétences nous permet de favoriser ainsi un traitement intuitu personae de nos dossiers"

De Angelis & Associés est l’un des rares cabinets de cette importance à ne pas avoir cédé aux sirènes de la capitale. Pourquoi ce choix?

Nous n’envisageons pas l’ouverture d’autres bureaux, notamment à Paris où se situent pourtant les sièges sociaux de la plupart de nos mandants. De Angelis & Associés a été fondé et s’est développé depuis Marseille. Nous souhaitons conserver cette implantation régionale, plutôt que de créer un maillage national, ce qui n’a pas empêché De Angelis & Associés d’avoir aujourd’hui dans son secteur d’intervention une reconnaissance à l’échelle nationale. Il s’agit avant tout pour nous d’un choix stratégique. Nous disposons ainsi d’un outil efficace, qui nous permet d’intervenir, sans délai sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger, en préservant une cohérence dans la gestion de nos dossiers et une cohésion au sein de nos équipes, composées de 25 avocats. C’est cette expérience, cette réactivité et ce savoir-faire qui sont recherchés par nos mandants, notamment sur les dossiers complexes. 

Qu’est-ce qui constitue la force du cabinet?

Notre capacité à travailler en équipe avec tous les acteurs des dossiers qui nous sont confiés, risk managers, gestionnaires des compagnies d’assurance, experts techniques et notre capacité à évoluer afin de toujours répondre aux attentes de nos clients.

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

GUIDES ET CLASSEMENTS