Laetitia Bô et Valentine Gros s’associent pour créer Urban Act, un cabinet dédié à l’évolution juridique de la ville et aux pratiques urbaines émergentes.

Avec une offre axée sur le droit immobilier, de la construction, de l’urbanisme et droit public ainsi que sur le contentieux, la nouvelle structure a vocation à répondre aux interrogations des citoyens et entreprises sur les futurs modes de vies et les différentes formes d’urbanité. Engagé dans les problématiques de transition urbaine, Urban Act souhaite notamment apporter un accompagnement juridique aux sociétés innovantes du secteur immobilier (PropTech) et commercial. Grâce à son savoir-faire en droit immobilier, le cabinet accompagne ses clients dans toutes leurs opérations de structuration, de gestion et de mutations d’immeubles. En conciliant enjeux sociaux, économiques, environnementaux et juridiques, Urban Act propose de participer à la création et à l’évolution d’un droit adapté à de nouvelles pratiques et de nouveaux usages de l’immeuble : les espaces de travail ou de réunion partagés (coworking ou comeeting) mais aussi le coliving dans le secteur du logement, qui émergent ou se développent, sont confrontés à un vide juridique ou à l'inadaptation des outils existants pour structurer et encadrer les activité des PropTech et des sociétés commerciales à l’origine de ces initiatives.

Une réinvention des pratiques dans le secteur immobilier

"Nous constatons aujourd’hui l’émergence de plus en plus d’espaces de travail ou de réunion partagés dans des tiers lieux non dédiés, comme les halls d’hôtel, les espaces commerciaux, les salles de restaurants, etc. Cette évolution des pratiques engendre nécessairement une adaptation du droit, à laquelle notre cabinet souhaite répondre aujourd’hui", illustre Laetitia Bô, associée cofondatrice d’Urban Act. "La période que nous traversons actuellement appelle une réinvention des pratiques dans le secteur immobilier. L’explosion du télétravail, dû à la Covid, va notamment avoir des implications concrètes sur la vacance locative de beaucoup de lieux : ces espaces vont devoir se réinventer, en prenant en compte le travail de demain. Avec Urban Act, nous souhaitons permettre à nos clients de développer des moyens, dispositifs ou pistes de réflexions juridiques rapidement applicables, largement diffusables et pouvant générer des effets à long terme", ajoute Valentine Gros, également associée et cofondatrice d’Urban Act.

Le cabinet a également pour ambition d’accompagner l’émergence des nouvelles politiques qui façonneront la ville de demain en aidant les acteurs (usagers et investisseurs) à s’y adapter sur le plan juridique. Laetitia Bô a auparavant exercé au sein des départements transactions et investissements immobiliers et baux, gestion immobilière et copropriété de Fairway Avocats avant de rejoindre le pôle immobilier et construction de Racine. Valentine Gros exerçait quant à elle chez 1804 Avocats.

Marine Calvo

Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail