Deux spécialistes du droit social, le premier en provenance de Baker McKenzie, Kevin Bouleau, et le second du cabinet d’Avi Bitton, Philippe Chemla, présentent ensemble une offre juridique liant défense des salariés et conseil aux employeurs.

Le cabinet Ekipe Avocats est né de l’association de deux trentenaires, Kevin Bouleau et Philippe Chemla, poursuivant l’objectif, affiché dans le nom de la structure, de former une équipe entre avocats et avec les clients. Les deux fondateurs, qui se sont rencontrés à l’université, ont fait tous les deux du droit social une spécialité, mais de manière complémentaire. Le premier, Kevin Bouleau, a exercé trois ans au sein du département droit social de Baker McKenzie après une première expérience de juriste chez Louis Vuitton où il dispensait des conseils opérationnels aux équipes des ressources humaines. Le second, Philippe Chemla, est un ancien collaborateur d’Avi Bitton, dont le cabinet est réputé pour intervenir aux côtés de salariés. Il y a exercé entre janvier 2015 et mai 2017, se rodant à la gestion des contentieux prud’homaux, à la rédaction d’accords transactionnels et au conseil donné aux instances représentatives du personnel.

Aux côtés des grandes entreprises

Depuis octobre 2019, les deux avocats travaillent ensemble, même si leur structure n’avait pas vraiment adopté sa forme actuelle. Ensemble, ils dispensent un service juridique tant aux employeurs qu’aux salariés, évitant l’opposition entre ces deux types de clientèle : « Nous pensons qu’il est important de connaître la défense d’une partie pour assurer celle de l’autre », explique Kevin Bouleau. « Lorsqu’on est avocat, on est sans cesse en train de jongler entre notre conscience et notre devoir professionnel, il faut être capable de faire cette gymnastique », poursuit Philippe Chemla. Ekipe Avocats se positionne avant tout aux côtés des grandes entreprises, puisque les deux avocats en maîtrisent les rouages même s’ils exercent aussi aux côtés de PME – du textile notamment – et de start-up. Leur service vise la défense lors de litiges sociaux (licenciement, prise d’acte, résolution judiciaire du contrat de travail…), le conseil pré-contentieux, lors de la négociation de la fin d’un contrat de travail par exemple, et, de manière générale, toute question ayant trait à la vie des entreprises (élection du personnel, rédaction de contrat de travail…). Leur intervention s’étend aussi au droit commercial (renégociation de baux commerciaux, suspension ou report de loyers…), notamment en lien avec le cabinet de Robert Chemla, créé il y a quarante ans à Nice, et le droit pénal du travail (infractions relatives aux règles d’hygiène et de sécurité, délit d’entrave, discrimination à l’embauche…). Kevin Bouleau, engagé depuis deux ans dans la défense d’urgence, a multiplié les dossiers de poursuite pour travail dissimulé. Avec Philippe Chemla, il traite aussi des affaires de droit pénal général.

Ambitieux, les deux avocats cherchent d’abord à consolider leur boutique avant de la faire grandir par l’arrivée de nouveaux avocats, collaborateurs mais aussi associés, notamment ceux aux pratiques complémentaires aux leurs. Leur modèle ? « Nous admirons les cabinets français partis d’une équipe de petite taille et qui sont devenus aujourd’hui de vraies références comme De Pardieu Brocas Maffei ou le cabinet de Francis Chouraqui », répondent Kevin Bouleau et Philippe Chemla.  Les cartes sont entre leurs mains pour faire de même.

Pascale D’Amore
Classements

Trouver les acteurs & informations qui vous aideront

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail